Un projet avant tout

C'est quoi un projet chez les pionniers ?

Un projet chez les scouts, c’est demander aux scouts ce qu’ils ont envie de faire, mais en plus ils ont à choisir, à préparer et à réaliser ce projet tous ensemble de bout en bout. 

Chez les pionniers, ce n’est plus l’animateur qui fait mais bien les pionniers. Le rôle de l’animateur change pour devenir un soutien pour les pionniers au cours des différentes étapes du projet. L’animateur reste bien sûr membre à part entière du poste et participe donc aussi au projet.

Le projet, c’est également un pari de confiance que l’on fait envers les pionniers.

Cordée

La cordée, contrairement à la patrouille chez les éclaireurs, ne sera pas un groupe fixe tout au long de l’année. Elle va varier en fonction des projets

Une cordée ne vit pas sans projet mais met en exergue le point de la méthode du petit groupe.

Le fait qu’elle varie va permettre aux pionniers de trouver chacun leur place, de prendre leur part de responsabilité et de développer leur autonomie. Cela va également permettre d’acquérir de nouvelles compétences ou d’en approfondir certaines ainsi que de développer leur confiance en eux et de participer à un objectif commun.

Les animateurs sont partie intégrante des cordées mais ne sont pas pour autant premier de cordée. Ce rôle au sein de la cordée permet d’avoir des premiers de cordées différents en fonction des projets et donc de permettre à plusieurs pionniers de prendre ce rôle de coordinateur.

Trek

Le Trek chez les pionniers, c’est une belle occasion de mise en projet et d’utiliser les cordées. 

Idéalement, il y a deux cordées dans ce projet : une pour la logistique et une pour l’activité phare du Trek.

Il y a trois phases importantes dans le Trek : concevoir, agir et partager. La première phase sert à rêver le projet et à le préparer. La deuxième à le vivre. La dernière phase va permettre d’évaluer ce qui a été fait et vécu mais également de fêter la réalisation du projet.

Itinéraires (projet personnel)

Retrouve des tas d'idées de projet d’année ou de camp dans ce PDF.

International Day

Un évènement fédéral pour rêver un projet de camp en poste et faire le plein d'idées ! 

 Ton projet capote ? Pas de panique, crée un Plan B (C, D, E...) ! 

Ceci est une grille d’analyse. « Que voulons-nous apprendre à nos animateurs ? » et « Quelle est la meilleure manière d’y arriver ? » restent les principales questions à te poser. Ainsi, tu te rendras rapidement compte qu’il est impossible de se trouver au 8e degré tout le temps et, d’ailleurs, que d’autres modes de participation se prêtent mieux à certaines circonstances. Tu as maintenant toutes les cartes en mains pour te lancer alors... Bons conseils !

 

 

1. imaginer
  • C’est ensemble, exprimer ses envies, ses attentes, ses rêves !
  • Job de l’animateur :
    • Définir le contexte pour éviter la page blanche.
    • Proposer des techniques.
    • Aider les pionniers à structurer leurs idées.
  • Techniques :
    • Entre imagination et décision, la construction
    • Jeu de l’île
    • ...
2. décider
  • C’est se mettre d’accord tous ensemble sur ce qu’on va réaliser. Chacun des acteurs doit pouvoir y trouver un bénéfice personnel, être intéressé par au moins une partie du projet pour être motivé. La discussion peut mener à un compromis.
  • Job de l’animateur :
    • Faire en sorte que chacun s’exprime.
    • Poser des questions : le projet choisi est-il scout (cohérent avec nos valeurs) ? Réalisable (budget, délais) ? Tout le monde y trouvera sa place ?
  • Techniques :
    • Les feux
    • Le jeu des trois colonnes
  • Donner qlq référence d’analyse d’impact intéressante (lien ODD...)
    • Dispositif Journée des Cadres pour les génération futures (tribus : tout fric, tout fun, tout vert...)

Retrouve toutes les explications des différentes techniques dans le cahier Des projets pour grandir.

3. organiser
  • C’est lister les actions à mener, établir un calendrier et partager les tâches.
  • Job de l’animateur :
    • Être attentif à ce que chacun ait un rôle à jouer dans le projet.
    • Les outiller sur la manière de lister les tâches sans en oublier.
  • Techniques :
    • Les ministères
    • L’organiplano
4. préparer
  • Réunir tous les éléments, matériels ou non, nécessaires pour que le projet puisse se vivre sans problème.
5. réaliser
  • Simplement vivre le corps du projet, ce qu’on avait décidé de faire. Si cela n’avance pas comme prévu, rien ne vaut un conseil pour faire le point !
  • Job de l’animateur :
    • Être avec eux, disponible.
    • Prêt à donner un coup de main.
    • Ecouter beaucoup, supporter.
    • Conseiller, aiguiller.
6. évaluer
  • Après avoir vécu le projet, regarder un peu en arrière pour faire le point. Pour cela il faut déterminer les aspects à évaluer, se rappeler et enregistrer les avis de chacun. Cela permet de tirer profit des succès et des ratés d’un projet.
  • Job de l’animateur :
    • Explique l’importance de l’étape.
    • Rappel le fil du projet.
    • Assure-toi que tout le monde s’exprime et structure la discussion.
  • Techniques :
    • Paysage
    • Evalucolorimètre
7. fêter
  • Se réjouir de ce qu’on a fait ensemble que les objectifs fixés soient atteints ou pas et remercier chacun, à l’intérieur et à l’extérieur de la section. La fête est à la mesure du projet.
  • Job de l’animateur :
    • Prépare éventuellement une surprise pour le poste/chacun.
  • Techniques :
    • Le cake
    • Parler dans le dos