Nos activités en temps de covid-19

Dernière mise à jour de cette page : mercredi 03 août

Mise à jour du 4 juin

Attention : les activités scoutes sont régies par des protocoles différents (en fonction du type d’activité – en résidentiel ou pas – et en fonction de la date à laquelle elles se déroulent). Si tu ne sais pas dans quelle catégorie se retrouve ton activité, contacte notre secrétariat.

Activités scoutes en non résidentiel

Par activités scoutes en non-résidentiel, nous entendons : toutes les activités organisées dans le cadre scout sans nuitée (par exemple, les préparations en staff, les activités avec les scouts, les conseils d’unité, les rencontres avec les cadres...). 

Attention : les activités en résidentiel (dont les camps) sont régies par un autre protocole. Pour découvrir les règles spécifiques aux camps/séjours avec nuitée, référez-vous à notre vade-mecum

Dans le doute, et sauf mention explicites, ce sont les mesures les plus restrictives qui seront d’application.

POUR LES ACTIVITÉS AVEC LES SCOUTS (ANIMATION) 
  • Groupes de maximum 50 personnes (adultes encadrants compris et dont un animateur s’ils s’agit de mineurs – pas de réunion entre jeunes sans encadrement). Ces personnes ne sont pas à comptabiliser dans la bulle personnelle de 5 personnes.
  • Les activités en extérieur sont à privilégier.
  • En tout temps, pas de port du masque pour les moins de 12 ans. Pour les plus de 12 ans, pas de port du masque obligatoire sur les lieux d’activités MAIS fortement recommandé lors d’éventuels trajets.
  • Distance d’1,5 m entre chaque participant entre les plus de 12 ans et vis-à-vis des plus jeunes.
  • Les activités qui se suivent durant plusieurs jours sont à privilégier. L’objectif est d’avoir la bulle la plus stable possible au sein d’une même semaine. Répartir 4 activités sur 4 semaines différentes est déconseillé. Veillez à informer les parents de cela et à leur demander d’éviter que leur enfant passe d’une bulle à l’autre sur la même semaine (exemple : si je suis en stage pendant la semaine, j’évite de me rendre à ma réunion scoute le samedi). 
  • Les activités (en ce compris les activités lucratives) qui nécessitent d’entrer en contact avec des personnes extérieures à votre bulle ne sont pas autorisées.
  • Les sorties ne sont pas autorisées (zoo, parc d’accrobranche, kayak…).
  • Respect des gestes barrière prescrits depuis plusieurs mois.
  • L’animateur de la réunion prévoit un registre de présence pour le tracing en cas de suspicion par la suite. Ces données sont conservées un mois.
  • Conditions de participation : identiques à celles pour un camp (autorisation parentale, fiche santé, groupe à risques…).
POUR LES ACTIVITÉS DE PRÉPARATION ET D’ORGANISATION  (CU, RÉUNIONS DE PRÉPARATION DE CAMP…)
  • Ces rencontres doivent se dérouler virtuellement. 
  • S’il n’est pas possible de se réunir virtuellement (rangement du matériel après le camp, rencontre pour une gestion de conflit…), les rencontres en présentiel sont autorisées moyennant le respect des conditions suivantes :
    • Groupe de 10 personnes maximum. Ces personnes ne sont pas à comptabiliser dans la bulle personnelle de 5 personnes.
    • Port du masque obligatoire et distanciation à respecter. 
    • L’animateur d’unité confirme que la réunion ne peut se tenir virtuellement et marque son accord pour que celle-ci se déroule en présentiel. 
    • La durée de la rencontre doit être limitée au strict nécessaire. Les moments plus festifs tels que les barbecues ne sont pas autorisés.
    • Seules les personnes nécessaires à la rencontre peuvent y participer.
    • L’animateur de la réunion prévoit un registre de présence pour le tracing en cas de suspicion par la suite. Ces données sont conservées un mois.
  • Les TU ne sont pas autorisés. 
MESURES ET CONSEILS
  • Lavage des mains (accès à un évier et du savon ou gel hydroalcoolique) à l’entrée et à la sortie de l’activité. 
  • Aération régulière des locaux et sanitaires.
  • Nettoyage des locaux et sanitaires après chaque groupe.
  • Nettoyage du matériel après chaque activité. 
  • Prévoir une information claire sur ces mesures dès l’entrée dans le bâtiment.
  • Privilégier un repas et des boissons apportés par chacun.

Des idées pour adapter ton camp sous forme d’activités en non-résidentiel sont disponibles sur cette page

Comme tu le sais, la question de la rentrée 2020 reste fortement dépendante de l’évolution de la situation sanitaire.

À ce jour, nous ne savons pas encore sous quelles conditions les activités pourront être organisées à partir de septembre.

Néanmoins, nous sommes en contact régulier avec le cabinet de la ministre de la jeunesse et l’ensemble du secteur « Jeunesse » afin de prévoir cette rentrée et ses conditions. Tu recevras toutes ces informations par mail dès qu’elles seront disponibles.

À noter que des changements réguliers sont à prévoir au vu du caractère incertain du futur plus ou moins proche : nous te conseillons donc de prévoir plusieurs plans de secours et, si tu choisis de t’engager financièrement, d’opter pour une option ou tu pourras être remboursé en cas d’annulation/interdiction.

Formations

Les inscriptions pour les formations d'été sont ouvertes !
Tu peux t’inscrire par ici.

Nous nous renseignons à ce sujet. Nous ne manquerons pas de communiquer les informations dès que nous en saurons plus. En attendant, si tu as une question brûlante, n’hésite pas à contacter le secrétariat.

Camps

Mesures valables du 1er juillet au 31 aout 2020

Les camps de cet été pourront s’organiser sous certaines conditions. Ces conditions sont définies dans un protocole spécifique relatif aux activités en résidentiel qui est valable du 1er juillet au 31 aout 2020. 

Avant le 1er juillet, les activités scoutes en résidentiel sont interdites. 

Tu es animateur ? Si tu n’as pas encore déclaré ton camp, il est urgent de le faire dans DESK. Retrouve toutes les informations ici. Tu ne peux pas déclarer ton camp car il te manque encore des précisions sur ton endroit de camp ou tes dates de camp par exemple ? Contacte notre secrétariat pour le signaler.

Tu es animateur d’unité ? La validation des camps est possible jusqu’au 19 juin.

Si l’adresse de ton lieu de camp venait à changer après le 6 juin (modification de la déclaration ou nouvelle déclaration), tu devras contacter toi-même le DNF (Département de la Nature et des Forêts) pour recevoir l’autorisation d’utiliser les bois publics à proximité. 

Voici la procédure à suivre :
  • Rends-toi sur WalOnMap
  • Dans la rubrique Ajouter des données (volet sur la gauche de l’écran d’accueil), clique sur le + à droite du Catalogue du Géoportail.
  • Une boite de dialogue s’ouvre et dans la barre de recherche, encode : Limites administratives du DNF.
  • Tu ouvres le menu Faune et flore qui apparait après la recherche et puis Limites administratives du DNF - Série via le bouton + à gauche.
  • Zoome/dézoome sur ton lieu du camp. Clique ensuite sur le bouton I – Information au-dessus de la vue aérienne avant de cliquer avec le curseur sur la prairie concernée.
  • Une boite de dialogue avec l’identité et le n° de contact de l’agent forestier apparait sous l'onglet Triage.
  • Tu n’as plus qu’à le contacter pour convenir ensemble des zones forestières autorisées. 

Il est possible d’organiser un camp en Zone 1, à une distance maximale de 150 km des frontières belges.

 

Plus d’infos sur cette page

Rempiler pour une année pio, et avec le seule motivation de faire le camp, est peu cohérent avec le parcours scout que l'on propose dans notre fédération : on grandit chez les scouts de 6 à 18 ans. Après 18 ans, on a fini son parcours. Soit on part vers de nouveaux horizons (autre bénévolat, Route), soit on transmet aux plus jeunes (animateur).

De plus, rallonger d'une année le poste pourrait déforcer les staffs qui comptent sur ces pionniers sortants (et motivés) pour garantir un scoutisme de qualité dans les autres sections. 

Etre animateur à temps plein et partir en camp Pionniers est contradictoire avec l'approche projet que l'on soutient chez les pionniers. Un projet de camp est avant tout un projet de poste. Il est construit par ses membres et a un intérêt pédagogique pour les jeunes : ils grandissent par l'expérience projet. Des animateurs qui se joindraient au projet Pionniers, cela pose plusieurs questions :

  • Quelle sera leur implication réelle dans la construction du projet et quel temps auront-ils à y consacrer, à côté de leur job d'animateur ? 
  • Quelle sera leur influence sur le groupe et la liberté de proposer un nouveau projet par les pionniers arrivant ?

Puisqu'ils sont animateurs, ils ne feront pas partie de la vie quotidienne du poste, ils ne créeront pas la même relation avec les pionniers, un élément essentiel de notre méthode. Cette solution laisse à penser que la coordination et la collaboration à géométrie variable pourraient être sources de tensions au sein du groupe. 

Proposer un camp entre animateurs (ex-pio) est certes plus sain pour le groupe mais n'a pas de raison d'être : la mission des animateurs est de faire vivre le scoutisme aux plus jeunes et s'engager à se former pour le faire bien. C'est tout, et c'est déjà beaucoup.

La solution la plus cohérente avec l'offre de scoutisme est de proposer aux pionniers sortants, qui souhaiteraient se lancer dans un nouveau projet, de créer leur Route.

Les routiers sont des jeunes adultes de 18 à 30 ans qui vivent le scoutisme en s’engageant dans une démarche personnelle d’action et de formation : être au service de la société, agir et construire son projet de vie, animé par l’idéal du scoutisme. Le projet de camp reprend alors une dimension pédagogique et de service, comme chez les pionniers. A la différence que les Routiers, jeunes adultes, s'organisent entre eux sans animateur. 

Être Routier n'empêche pas de prendre la fonction d'animateur. Toutefois, si tel est le cas, la première mission reste l'animation et de fournir un scoutisme de qualité aux plus jeunes. Un engagement dans un projet de Route ne doit pas nuire à la qualité de l'animation.

Conditions de participation
  • Si symptômes il y a un peu avant le camp ou le jour du départ, le participant (animateur, intendant ou scout) ne pourra y prendre part.
  • Une personne membre d'un groupe à risque ne pourra participer au camp qu’avec l’accord de ses parents, l’avis du médecin, et à condition que la dispense des soins soit clairement expliquée.
Mesures organisationnelles : la bulle

Chaque camp sera une bulle hermétique vis-à-vis de l’extérieur. Cette bulle ne doit pas dépasser 50 personnes, intendance et staff compris. Elle ne devra pas être en contact avec l’extérieur, sauf raison impérieuse (courses, visite chez le médecin…).
A l’intérieur de la bulle, certaines mesures sont assouplies. Ainsi, le port du masque et la distanciation sociale ne sont pas nécessaires (même si les contacts intenses restent à éviter, surtout dans les camps des branches ados). Il sera donc possible de jouer, manger à table ou dormir en tente comme les autres années.
Pour chaque bulle, un registre de présence ainsi qu’un enregistrement précis des contacts extérieurs seront nécessaires.

Arrivée et départ des enfants

Où que les parents conduisent (gare, départ du car, camp), un "kiss and drive" devra être organisé. Nous analysons pour le moment l’impact pour les camps enfants. Plus de réponses dans le vade-mecum. Le co-voiturage sera organisé, avec des mesures spécifiques (voir vade-mecum).

Règles d'hygiène renforcées 
  • Lavage des mains obligatoire avant et après chaque activité, chaque repas et chaque passage aux toilettes. 
  • Les locaux et les tentes doivent être aérés régulièrement (minimum 2-3 fois par jour pendant 15 minutes).
  • L’eau courante sur le camp n’est pas obligatoire, mais souhaitable. L’importance est de bien laver (à l’eau et au savon) et sécher les mains. 
  • Il est important de tousser dans son coude et d’utiliser des mouchoirs à usage unique. Prévois des poubelles fermées.
  • Lors des activités, les contacts entre participants ne sont pas interdits mais on évitera les contacts au niveau du visage et les contacts intenses (on préférera le volley au rugby).
  • En dehors de la bulle, toute personne de plus de 12 ans devra porter un masque et se tenir à 1,5m des personnes ne faisant pas partie de la bulle.
  • Lors de la dispense de soins, le soignant veillera à porter un masque. 
Activités extérieures et contacts hors bulle

De manière générale, les activités doivent se dérouler autant que possible en plein air, et sur le lieu de camp pour éviter au maximum les risques de contacts extérieurs à la bulle. Les visites sont interdites (pas de journée des parents, pas de visites diverses et variées, une exception autorisée pour l’équipe d’unité, voir vade-mecum).
En plus de cela, il faudra tenir un registre des présences précis.

Procédure d'urgence

En cas d’apparition de symptômes liés au Covid-19, une procédure précise devra être suivie. Elle te sera fournie par la suite, nous attendons des instructions du cabinet ministériel. Les bénévoles de Scout Assistance seront spécifiquement formés.

Annuler ton camp ?

Tu t’es peut-être posé la question : n’est-il pas préférable d’annuler mon camp ? Interrogation tout à fait légitime, mais qui nécessite une certaine réflexion. Une conduite permettant de se poser la question en staff ou en unité a été envoyée à ton équipe d’unité. N’hésite pas à en discuter avec elle.

Retrouve l’intégralité des mesures dans le vade-mecum

1. Appeler le propriétaire pour lui expliquer la situation.
  • La cause de l'annulation est un cas de force majeure (la pandémie).
  • Le contrat étant annulé, tu ne payeras pas la location (et le propriétaire ne peut t'y forcer).
  • Tu demandes la restitution de la caution, que le propriétaire est obligé de te rendre puisqu'elle est sensée rembourser des dégâts locatifs pour une location qui n'aura pas lieu.
  • Concernant l'acompte :
    • Si tu as payé un acompte, demande gentiment si tu peux récupérer ton acompte mais si le propriétaire décide de le garder, tu ne peux t'y opposer.
    • Si tu n'as pas payé d'acompte, ne le paie pas (le propriétaire ne peut pas t'y obliger).
2. Envoyer un email au propriétaire dans lequel tu écris tout ce que tu as dit et ce que vous avez convenu.

Des aides sont prévues pour soutenir les sections/unités qui se retrouveraient en difficulté financière importante pour l’organisation des camps. 

Retrouve toutes ces informations dans le document « Gérer les finances » disponible sur la page Équipes d’unité – Camps 2020 : soutenir mon unité